Cet article date de plus de quatre ans.

Crise en Guyane : toute la population est en colère

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
courtellemont
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis Singapour, François Hollande a déclaré ce lundi 27 mars que sa priorité était la sécurité. De nouveaux moyens seront débloqués. Des ministres vont venir. Ces annonces peuvent-elles freiner la mobilisation des Guyanais ?

Les rues de Cayenne (Guyane) sont restées désertes toute la journée de ce lundi : magasins fermés, rideaux de fer baissés. L'ensemble de la population suit massivement la grève générale. Les enseignants, les médecins, les patrons, les ouvriers, les agriculteurs, tout le monde se retrouve dans les revendications tant elles sont multiples, note Marie-Pierre Courtellemont, l'envoyée spéciale de France 3 en Guyane.

Cazeneuve ou rien

Il y a évidemment avant tout la sécurité : le taux de criminalité est huit fois supérieur à celui de la région PACA. Il y a le chômage : il atteint 29%. Il y a aussi un manque d'infrastructures judiciaires ou hospitalières. L'annonce de l'arrivée de plusieurs ministres pour la fin de la semaine n'a pas vraiment calmé les esprits. Les protestataires demandent la venue de Bernard Cazeneuve lui-même.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.