Le volailler Doux annonce la création de 193 emplois

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, était en visite dans l'entreprise, qui prévoit 112 CDI et 81 CDD.

Des employés du volailler Doux travaillent sur une chaîne de l\'usine à Châteaulin (Finistère), le 23 janvier 2015.
Des employés du volailler Doux travaillent sur une chaîne de l'usine à Châteaulin (Finistère), le 23 janvier 2015. (FRED TANNEAU / AFP)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après une longue période de redressement et la suppression en 2012 de mille emplois dans la production de poulets frais, les dirigeants du volailler Doux ont annoncé la création de près de 200 emplois, vendredi 23 janvier. Ils l'ont officialisé en présence du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, de passage à Chateaulin (Finistère) pour visiter les chaînes d'abattage.

Le quotidien régional Ouest-France précise que le groupe prévoit de créer 193 emplois : "112 emplois en CDI et 81 emplois en CDD, ajoutant que 92 de ces embauches se feront en Bretagne et 101 en Pays de la Loire".

"Nous démontrons que l'entreprise est rentable"

"Annoncer la création de près de 200 emplois est un évènement majeur", a déclaré Arnaud Marion, président du directoire du groupe. Et d'ajouter : "Nous démontrons que l'entreprise est rentable et compétitive sans aides européennes, et nous investissons sur l'avenir." "Maintenant, c'est d'investissements supplémentaires dont vous avez besoin, et l'Etat sera de manière directe à vos côtés pour cela", a réagi le ministre.

Doux, qui compte actuellement 2 200 postes, est le troisième exportateur de poulets congelés au monde. Il a renoué avec les profits au cours du dernier trimestre 2014, et doit faire face à une forte demande des pays du Moyen-Orient, ses principaux clients.