Covid-19 : le prêt garanti par l'Etat prolongé jusqu'à la fin de l'année, annonce Bruno Le Maire

Les entreprises "pourront continuer à bénéficier du soutien des pouvoirs publics tant que des règles sanitaires leurs seront imposées", a expliqué le ministre de l'Economie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, le 8 avril 2021 lors d'une conférence de presse à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

Les entreprises peuvent souffler. Elles pourront continuer de souscrire un prêt garanti par l'Etat (PGE) jusqu'à la fin de l'année, a annoncé jeudi 22 avril Bruno Le Maire. L'accès à ce dispositif de soutien aux entreprises pendant l'épidémie de Covid-19 devait prendre fin au 30 juin, mais "il y a un consensus sur la nécessité de maintenir possible" la souscription de ce dispositif, a précisé le ministre de l'Economie lors d'un point-presse téléphonique à l'issue d'une réunion avec la ministre du Travail, Elisabeth Borne, et les partenaires sociaux.

Les ministres ont ainsi rappelé que les entreprises "pourront continuer à bénéficier du soutien des pouvoirs publics tant que des règles sanitaires leurs seront imposées", afin qu'elles "puissent se projeter dans les mois à venir", a affirmé le ministre de l'Economie. Les secteurs toujours fermés administrativement ou les plus touchés par la crise, comme le tourisme, l'hébergement-restauration, la culture, l'évènementiel et le sport, seront concernés par cette prolongation du prêt garanti par l'Etat jusqu'à fin 2021.

Diminution de l'activité partielle pour les secteurs non prioritaires

Dans le même temps, la ministre du Travail a annoncé que la prise en charge de l'activité partielle pour les secteurs non prioritaires allait diminuer à partir de juin. Les employeurs verront leur reste à charge augmenter de 15 à 40% en juin tandis que l'indemnisation des salariés diminuera de 84 à 72% du salaire net.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.