Corse : la solidarité des commerçants ambulants dans les villages difficiles d'accès

Publié
Corse : la solidarité des commerçants ambulants dans les villages difficiles d'accès
France 2
Article rédigé par
C.Sinz, L.Houeix, A.Da Silva - France 2
France Télévisions

En Balagne, une région de Haute-Corse, de nombreux villages sont isolés et souvent difficiles d'accès. Privés de commerces, les habitants attendent le passage de marchands ambulants pour se ravitailler et échanger quelques mots avec le vendeur : un moment de partage et de convivialité. 

Dans ces villages de montagne en Balagne, une région de Haute-Corse, tout le monde guette le son du klaxon du camion de Jean-Marc Nobili, seul boucher ambulant du secteur. "Ici il n'y a rien, même pas une bouteille de gaz, donc oui c'est pratique", admet une habitante. Jean-Marc a une petite attention, un mot pour chacun de ses clients. "Cela permet de se voir, de discuter, de plaisanter, de rigoler avec notre boucher", lance une cliente.

Il sillonne les routes de Corse depuis 40 ans

Jean-Marc Nobili, 57 ans, a appris son métier avec son père. "J'ai pris la suite de mon père. C'est même lui qui a été le premier. Ça a commencé avec l'âne, sûrement comme tous les gens de son époque, et le panier, pour arriver à des véhicules performants", raconte le boucher ambulant. Cela fait 40 ans déjà qu'il conduit son camion sur les petites routes étroites de Corse. Il dessert une dizaine de villages difficiles d'accès, où la population diminue. Pour les anciens qui ont du mal à se déplacer, il livre même sur le pas de la porte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.