Consommation : le rhum, une appellation mieux protégée

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Consommation : le rhum, une appellation mieux protégée
Article rédigé par
D.Lachaud, J-J.Buty, S.Lacombe, Antilles Drone - France 3
France Télévisions

La Guadeloupe et la Martinique sont de grands producteurs de rhum et les seuls au monde à disposer d'une appellation d'origine contrôlée. Mais depuis fin mai, une nouvelle règlementation européenne clarifie les étiquettes pour le consommateur.

À quelques kilomètres de la mer turquoise, entourée par les champs de cannes à sucre, se cache l'une des fiertés de la Guadeloupe. Créée au XIXe siècle, une distillerie située à Le Moule, produit 3 millions de litres de rhum par an. La récolte bat son plein. Hervé contrôle la richesse en sucre de ses cannes. Chaque année, 30.000 tonnes de cannes à sucre sont broyées dans cette distillerie, pour en extraire le précieux jus à l'état brut.

Une concurrence déloyale dénoncée par la profession

Le sucre est à l'origine d'une bataille de plusieurs années entre les distillateurs européens et américains. En Guadeloupe et Martinique, seul un ajout minime de sucre est autorisé. Mais certains pays d'Amérique du Sud en rajoutent jusqu'à 100 grammes par bouteille. C'est une concurrence déloyale dénoncée par la profession. Depuis fin mai, une nouvelle réglementation européenne est entrée en vigueur. Au-delà de 20 grammes de sucre ajouté, la boisson ne pourra plus être appelée "rhum".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.