Cet article date de plus d'onze ans.

Consommation des ménages: + 2,3% en septembre

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a salué vendredi le dynamisme de la consommation des ménages français
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a salué vendredi le dynamisme de la consommation des ménages françaisLa ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a salué vendredi le dynamisme de la consommation des ménages français

Selon l'Insee, la consommation des ménages en produits manufacturés a rebondi en septembre de 2,3% dans la plupart des secteurs après une chute durant l'été.

Selon la ministre, "le dynamisme de la consommation n'est pas seulement lié au secteur automobile. En septembre, tous les postes de la consommation enregistrent une augmentation significative".

Mme Lagarde "constate que les effets de la prime à la casse sur les achats d'automobiles restent sensibles" tout en soulignant que "le dynamisme de la consommation n'est pas seulement lié au secteur automobile" et que "tous les postes de la consommation enregistrent une augmentation significative" en septembre. "La consommation pourrait ne pas décrocher sensiblement au cours des prochains mois malgré la dégradation sensible du marché du travail et la hausse du chômage", ajoute-t-elle.

Après les baisses de 1,2% et 1,0% accusées en juillet, la consommation des ménages en produits manufacturés a toutefois reculé de 0,2% sur l'ensemble du troisième trimestre, après un gain de 0,7% au trimestre précédent.

Selon l'Insee, après deux mois de baisse, ce rebond de rentrée compense en grande partie les baisses de juillet (-1,1%) et d'août (-1,0%) et permet de limiter le repli de la consommation des ménages, traditionnel moteur de la croissance française, à -0,2% sur l'ensemble du troisième trimestre. Au deuxième trimestre, la consommation a progressé de 0,7%.

La ministre a estimé cette semaine que la croissance française devrait faire "encore mieux" au troisième trimestre qu'au deuxième où elle avait progressé de 0,3%, après quatre trimestres de récession. Pour l'ensemble de 2009, le gouvernement table sur un recul du produit intérieur brut de 2,25%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.