Commerces : trop-plein de marchandise dans les magasins

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Commerces : trop-plein de marchandise dans les magasins
France 2
Article rédigé par
M.Septembre, W.Kamili, P.Goldmann - France 2
France Télévisions

Le week-end du Black Friday a permis aux commerçants français de relancer leur activité. Mais avec le confinement, les stocks d'invendus se sont empilés et les magasins craignent de vendre à perte.

Les collections d'hiver hibernent dans les réserves. Malgré le week-end du Black Friday, les commerçants français ont moins vendu leurs marchandises qu'en 2019, à la même époque. Le confinement et les ventes sont en berne, malgré la réouverture des commerces. Pour Eric Benhamou, gérant d'un magasin de prêt-à-porter, "voir la marchandise [...] qui devrait normalement être sortie, c'est un peu difficile".

Qui dit brader dit vendre à perte

Le gérant craint de devoir brader ses produits pour écouler les stocks. Car qui dit brader dit vendre à perte. Et donc, avoir du mal à rembourser les fournisseurs et payer les employés. Dans une boutique de chaussures, où les caméras de France 2 se sont rendues, 12 000 euros de marchandises sont invendues. Les fournisseurs réclament une avance sur la marchandise fournie, explique la responsable, mais la machine est grippée. Les commerçants ont jusqu'à la fin du mois de janvier pour écouler leurs invendus, avant, déjà, de recevoir les collections d'été.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.