Cet article date de plus de sept ans.

Pourquoi un groupe chinois veut racheter le Club Med

Associé à un fonds français, le conglomérat Fosun a annoncé, lundi, une offre amicale de rachat (OPA) du groupe de loisirs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le village Club Med de Phuket, en Thaïlande, le 25 juillet 2011. (DAN SHANNON / AFP)

Club Med in China ? Le fonds Axa Private Equity et le conglomérat financier chinois Fosun ont annoncé, lundi 27 mai, leur intention de déposer une offre amicale de rachat du Club Med. Les deux partenaires détiennent déjà chacun plus de 9% du capital du groupe de loisirs. Francetv info décrypte cette initiative. 

Les raisons de cette OPA

Les deux groupes veulent "mener à bien une stratégie adaptée à l'environnement difficile du marché du tourisme en Europe, notamment en France". Début mars, le Club Med avait fait état d'un début d'année difficile en raison de la récession économique qui frappe l'Europe. Il a pourtant bien résisté sur le premier semestre, en dégageant un bénéfice net en progression de 7,1% à 18 millions d’euros, contre 17 millions en 2012.

Mais selon Le Figaro, le groupe souhaite continuer à investir et à se repositionner sur le haut de gamme. "Avec la crise, nous arrivons à une étape qui s'annonce difficile, explique le PDG Henri Giscard d'Estaing au Monde. Pour lancer cette nouvelle transformation, nous avons besoin de temps, de stabilité de l'actionnariat. Tel est le but de l'opération."

Les dessous de l'opération

L'offre, présentée comme "amicale", valorise le groupe de tourisme à 540,6 millions d'euros, un chiffre à comparer à sa valorisation au cours actuel de 435,6 millions d'euros. Les deux partenaires, Axa PE et Fosun, offrent aux autres actionnaires un prix de 17 euros par action. En cas de succès, Henri Giscard d'Estaing devrait demeurer le PDG du groupe de 80 villages vacances et Michel Wolfovski, son directeur général délégué. Le conseil d'administration de Club Med se prononcera bientôt sur cette offre.

Les effets attendus

Dès l'annonce de l'OPA, le titre du groupe de tourisme s'est envolé de plus de 20% à la Bourse de Paris. Si elle est validée, elle devrait aider le Club Med à investir le marché chinois, vu comme une opportunité d'accélérer le développement du groupe. D'ici la fin 2015, Pékin doit devenir le deuxième marché du Club Med avec 200 000 clients, avance Le Parisien. Le groupe a d'ores et déjà annoncé la création d'une nouvelle marque spécialisée sur ce marché, note Le Figaro dans un autre article. Un village balnéaire va aussi y ouvrir d'ici la fin de l'année, pour s'ajouter aux sites existants de Yabuli et Guilin. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.