Soldes d'hiver : cinq bonnes raisons de rester chez vous

Les soldes démarrent mercredi 8 janvier en France métropolitaine. Vous détestez la foule, mais vous craignez de passer à côté de bonnes affaires ? Voici quelques arguments pour vous rassurer. 

Une boutique à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 2 janvier 2014. En Lorraine, les soldes d\'hiver ont débuté une semaine avant le reste de la France métropolitaine.
Une boutique à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 2 janvier 2014. En Lorraine, les soldes d'hiver ont débuté une semaine avant le reste de la France métropolitaine. (MAXPPP)

Des rabais jusqu'à -70%, dès les premiers jours. La ruée vers les magasins doit débuter mercredi 8 janvier, avec l'ouverture des soldes d'hiver partout en France métropolitaine, sauf en Lorraine, qui a pris une semaine d'avance sur le reste du pays.

Le scénario devrait rester le même : magasins bondés, disputes entre clients pour s'arracher les bonnes affaires et files d'attente aux caisses. Mais malgré les prix affichés, les soldes ne sont plus aussi alléchants qu'avant.

1 Parce que les marques avaient déjà démarré les réductions

Pourquoi attendre le 8 janvier ? Les enseignes n'hésitent plus à court-circuiter elles-mêmes le début des soldes. "Les marques de mode, de Maje à Zadig & Voltaire ou Cotélac ont proposé des rabais tout au long du mois de décembre", notent Les Echos. D'autres se sont lancées dès Noël passé.

Cette course aux rabais est dénoncée par certains acteurs de la profession. "Il y a une fuite en avant, chacun voulant solder avant son voisin pour tenter d'attirer les consommateurs", déplore Daniel Wertel, président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin.

2 Parce que les rabais, c’est toute l’année ou presque

En réalité, cette multiplication des ventes à prix réduits ne se limite pas à la période précédant les soldes. Depuis la loi de modernisation de l'économie de 2008, les commerçants peuvent organiser librement deux semaines de "soldes flottants" dans l'année.

A cela s'ajoutent les opérations promotionnelles. Les enseignes peuvent, à leur guise, proposer des réductions sur les produits pour lesquels elles ne reconstituent pas de stocks, à condition de ne pas pratiquer de vente à perte.

De quoi permettre aux commerçants de constamment proposer des marchandises à prix cassés. "Quand un modèle a une durée de vie de six semaines, il est logique de faire des promotions en permanence pour débarrasser les stocks coûte que coûte et faire de la place aux nouveaux produits", confirme aux Echos Jean-Marc Génis, de la Fédération nationale des enseignes de l’habillement (FEH).

3 Parce qu'on peut trouver mieux sur internet

Vente-privee.com, Showroomprive.com, Bazarchic.com... Depuis quelques années, les sites de ventes événementielles se sont multipliés sur internet. A la clé, pour les consommateurs, des produits de grandes marques proposés toute l'année, avec parfois jusqu'à 70% de réduction.

Et sur le web, les frontières du commerce n'ont plus cours. Les clients peuvent profiter des rabais proposés aux Etats-Unis lors du traditionnel "Black friday" suivant Thanksgiving, fin novembre, ou encore au Royaume-Uni, où de nombreux sites proposaient déjà -50% après Noël, comme l'a remarqué L'Express. A condition d'accepter de s'acquitter des frais de livraison.

4 Parce qu’il y a parfois des abus

Ils considèrent les soldes comme l'un des "temps forts" de leur activité. Chaque année, les agents de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) traquent les commerçants plus ou moins honnêtes. En 2012, sur plus de 23 000 contrôles, 13,9% d'anomalies ont été relevées.

"Les pratiques irrégulières les plus fréquentes sont les annonces de faux
rabais et les publicités non conformes à la réglementation", précise l'administration. Les faux rabais consistent à pratiquer des réductions gonflées artificiellement, en grugeant sur le prix de référence du produit soldé.

Selon la loi, ce prix de référence correspond au plus bas prix pratiqué dans le commerce concerné dans les 30 jours précédant les soldes. C'est à partir de ce prix que doit être pratiqué le rabais (- 20%, -30%...) sur le produit.

5 Parce que la foule se pressera dans les magasins

Si vous décidez, malgré la lecture de cet article, de vous rendre dans les magasins à partir de mercredi, sachez que vous ne serez pas les seuls, loin de là. Selon plusieurs sondages réalisés ces dernières semaines, entre 74 et 95% des Français envisagent d'aller faire les soldes d'hiver. Si vous aimez la foule, faites-vous plaisir. Sinon... restez tranquille.