Saône-et-Loire : le café du village de Saint-Émiland sauvé

C'était un bar-restaurant menacé de fermeture, mais il a réussi à se sauver. Le café qui anime Saint-Émiland (Saône-et-Loire), 350 habitants, a bénéficié de l'opération "1 000 cafés", qui a pour but de redynamiser les communes rurales. 

France 3

À 15 kilomètres d'Autun et du Creusot, le petit village de Saint-Émiland (Saône-et-Loire) compte 350 habitants et un seul commerce, un bar-restaurant-épicerie, ouvert six jours sur sept. Installés depuis 1987, Annie et Gérard avaient décidé de passer la main. "C'est le besoin de souffler, de changer de rythme de vie. Cela fait 30 ans que je travaille 60 heures par semaine", explique Gérard Lenozaih, co-propriétaire du café.

Garder un lien social dans le village

Pour partir, il fallait trouver un repreneur. Cela faisait trois ans que le couple en cherchait un. "On avait des contacts, mais cela n'allait jamais jusqu'au bout, soit il n'y avait pas d'argent, soit les gens ne voulaient pas travailler le week-end", précise Annie Lenozaih, co-propriétaire du café. Le maire de Saint-Émiland a été l'un des premiers à répondre à l'appel à candidatures du projet "1 000 cafés". Le groupe S.O.S reprend les murs et le fonds de commerce et va y installer un gérant salarié.

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'était un bar-restaurant menacé de fermeture, mais il a réussi à se sauver. Le café qui anime Saint-Émiland (Saône-et-Loire), 350 habitants, a bénéficié de l\'opération \"1 000 cafés\", qui a pour but de redynamiser les communes rurales. 
C'était un bar-restaurant menacé de fermeture, mais il a réussi à se sauver. Le café qui anime Saint-Émiland (Saône-et-Loire), 350 habitants, a bénéficié de l'opération "1 000 cafés", qui a pour but de redynamiser les communes rurales.  (France 3)