Foot : le club de Sochaux passe officiellement sous contrôle chinois

La société chinoise Ledus espère faire remonter le club de L2 en L1 "dans les plus brefs délais", en lui allouant un budget supérieur à celui de la saison dernière.

Les dirigeants de Ledus, Li Wing Sang et Chi Hung Chiu, posent avec les nouveaux maillots du FC Sochaux-Montbéliard, le 6 juillet 2015, à Sochaux (Doubs).
Les dirigeants de Ledus, Li Wing Sang et Chi Hung Chiu, posent avec les nouveaux maillots du FC Sochaux-Montbéliard, le 6 juillet 2015, à Sochaux (Doubs). (PATRICK HERTZOG / AFP)

Sochaux devient le premier club européen à passer totalement sous contrôle chinois. PSA Peugeot Citroën a officiellement confirmé, lundi 6 juillet, la cession de 100% du FC Sochaux-Montbéliard au chinois Ledus. La société espère faire remonter le club de L2 en L1 "dans les plus brefs délais", en lui allouant un budget supérieur à celui de la saison dernière.

"C'est l'aboutissement d'une démarche entamée il y a presqu'un an", a déclaré le président du club, Denis Worbe, au stade Bonal, en compagnie du patron de Ledus, Li Wing Sang. "Nous ne voulons rien changer dans le club, garder sa culture et continuer son histoire", a affirmé ce dernier, assurant "être là sur le long terme. Nous ne sommes pas des traders !"

Faire du club "une marque internationale"

"Nous ne voulons faire partir personne au sein du club", a précisé le dirigeant chinois, soulignant qu'il espérait, en rachetant le club, "faire du FCSM une marque internationale pour toucher de nombreux marchés".

Ledus, filiale de la société chinoise Tech Pro Technology Development, domiciliée aux îles Caïman, est cotée à la Bourse de Hong Kong. Spécialisée dans la production de systèmes d'éclairage à base de LED, Ledus considère notamment le FCSM comme un moyen efficace de toucher le marché français.