Consommation : l'inévitable Black Friday

Pour certains, le Black Friday, vendredi 29 novembre, est une aberration écologique. France 3 a rencontré consommateurs et commerçants.

FRANCE 3

Difficile de passer à côté de ces promotions. Vendredi 29 novembre, commerces et sites se mettent aux couleurs du Black Friday. Mais ces promotions à foison ne font pas l'unanimité. Réglementation anarchique, surenchère en ligne, tous les commerçants ne sont pas logés à la même enseigne. Face à la concurrence d'internet, certains magasins sont obligés de se mettre au diapason, mais pas nécessairement par adhésion. "Si on ne le fait pas, on ne bosse pas", confie Olivier Lecossois, commerçant à Besançon (Doubs).

Un vendredi vert

Plusieurs appels au boycott ont pourtant été lancés par des associations, certains dénoncent ce symbole de l’hyperconsommation. En 2017, l'alternative "Green Friday" a été lancée par un réseau d'entreprises qui appelle a une consommation responsable et raisonnée. Réparer plutôt que jeter, en France, 400 sociétés ont déjà adhéré à ce vendredi vert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passantes devant une enseigne \"Black Friday\", à Rennes, le 23 novembre 2018.
Des passantes devant une enseigne "Black Friday", à Rennes, le 23 novembre 2018. (DAMIEN MEYER / AFP)