Commerce : des supérettes automatiques pour pallier le manque de services

Publié Mis à jour
Commerce : des supérettes automatiques pour pallier le manque de services
Article rédigé par
V.Heurtel, L.Lemoigne, R.Gardeux, E.Péraud - France 2
France Télévisions
Dans sa chronique "Une idée pour la France", Valérie Heurtel a testé une supérette automatique, qui fonctionne de manière autonome. Un concept venu de Suède.

Dans la commune de Claix (Charente), les 1 035 habitants n’avaient plus d’épicerie depuis 15 ans, jusqu’à ce que débarque une épicerie automatique dans laquelle on entre avec un QR Code nominatif ou une petite carte. Dans le village, plus personne ne croyait à l’arrivée d’une supérette, encore moins sur un camion ! Un chalet en bois, sans fondation, qui s’est installé sur le parking de l’ancien restaurant. Une semaine plus tard, 600 habitants ont déjà une carte. Des produits aux prix de supermarché. Une épicerie ouverte 24 heures sur 24.

Le boom des commerces ambulants

Une quarantaine de supérettes de ce genre doivent être ouvertes d’ici 2023 par Alex Grammatico. "Depuis quelques années, on voit dans les villages des commerces d’un nouveau genre", observe Valérie Heurtel en prenant l’exemple d’une fleuriste dans les Pyrénées-Orientales ou d’un salon de beauté ambulant en Touraine. "Certains contribuent vraiment à ramener du lien dans les villages", juge la journaliste. Un lien qui se fait même parfois avec des cafés ambulants pour boire un verre. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.