Commerce : bouchères, comme leur grand-père

Marie-Laure et Anne-Sophie Bach ont décidé, à 20 ans, de reprendre l'activité de leur grand-père, boucher sur les marchés.

FRANCE 2

Deux jumelles, bouchères comme leur grand-père, animent le marché de Brive-la-Gaillarde (Corrèze). Anne-Sophie et Marie-Laure Bach perpétuent la tradition des marchés. Elles ont pris cette décision ensemble à 20 ans, après une école de commerce. La journée commence à 5h30, il faut charger les camions. Leur père est présent à leur côté. Le métier les occupe 12h par jour, mais leur tient à cœur.

Une affaire qui marche

Tout est fait maison, les carcasses sont débitées sur place, les têtes de veau sont préparées à l'ancienne, selon les recettes du grand-père, Robert Bach, 90 ans. Même lui s'étonne que ses petites-filles aient choisi ce métier, encore aujourd'hui monopolisé par les hommes. Les deux jeunes femmes se sont fait une place dans ce milieu fermé et, surtout, sur les marchés corréziens. En cinq ans, les jumelles ont multiplié leur chiffre d'affaires par quatre et embauché huit salariés. Le tout sans jamais perdre le sourire : là encore, une tradition familiale.

Le JT
Les autres sujets du JT
bouchere 
bouchere  (FRANCE 2)