"1 000 cafés" : l'association qui rouvre les commerces des petits villages

Les bistrots et les cafés font partis de notre histoire, mais dans les petites communes leur existence est souvent menacée. Une association a lancé une opération intitulée "1 000 cafés" dont l'objectif est de maintenir du lien social dans les petites communes.

France 2

Le village de Cérelles, en Indre-et-Loire, compte 1 300 habitants et depuis le mois d'avril dernier, un café-épicerie y a rouvert. "Le p'tit Saint-Pierre" fait rebattre le cœur d'une bourgade délaissée. "Ça fait du passage, ça fait de la vie", explique un habitué. "Ça fait revivre le village", confirme un autre. La réouverture du "p'tit Saint-Pierre", Cérelles la doit à ses nouveaux gérants qui ont quitté la grande distribution pour diriger le café.

Faire renaître un millier de petits commerces

Faire renaître un millier de commerces dans les petites communes françaises, c'est l'ambition de l'association "1 000 cafés". Et quand l'idée a été lancée, la commune a sauté sur l'occasion et y a investi 10 000 euros. Ce bistrot permet aussi aux producteurs locaux d'y vendre leurs produits. À terme, le "p'tit Saint-Pierre" espère proposer 80% de produits sur ses étagères.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Le p\'tit Saint-Pierre\" fait rebattre le cœur d\'une bourgade délaissée, Cérelles.
"Le p'tit Saint-Pierre" fait rebattre le cœur d'une bourgade délaissée, Cérelles. (France 2)