Commerce : on a testé l'un des premiers supermarchés sans caissiers en France

Dans le 11e arrondissement de Paris, Carrefour ouvre un supermarché d'un nouveau genre : il n'y a ni caissiers ni caissières. franceinfo a testé ce magasin, parmi les premiers à ouvrir en France.

Article rédigé par
Valentin Houinato - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une cliente fait ses courses dans le supermarché Carrefour sans caissiers ni caissières du 11e arrondissement de Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Imaginez faire vos courses sans passer par la traditionnelle caisse, sa file d'attente et le scan des produits : c'est désormais possible dans un supermarché du 11e arrondissement de Paris. Carrefour a ouvert jeudi 25 novembre un magasin sans caissiers ni caissières. franceinfo vous emmène dans ses rayons. 

Prenons par exemple un paquet de pâtes, de la sauce bolognaise et du papier toilette. Sur ce point, rien ne change : à l'intérieur des 50 mètres carrés de la boutique connectée, il faut chercher parmi les 900 produits proposés.

Une soixantaine de caméras au plafond

Ce qui change, en revanche, c'est le passage en caisse, avec la promesse d'achats plus rapides et faciles. "Là, vous vous mettez au niveau de la pastille bleue et votre panier va s'afficher en temps réel. Il n'y a plus qu'à payer", explique Nicolas Safis, directeur innovation au sein du groupe Carrefour. 

Comment peut-on arriver en caisse et se retrouver face à un ordinateur qui sait tout ce que l'on a sans rien scanner ? "Quand on est dans le magasin, on est capté par une des soixante caméras qui sont au plafond. Les mouvements des clients sont donc suivis très précisément", détaille Nicolas Safis.

Les caisses autonomes du supermarché Carrefour sans caissiers, dans le 11e arrondissement de Paris, le 25 novembre 2021. (VALENTIN HOUINATO / RADIO FRANCE)

Et ils ne sont pas les seuls : les produits sont eux aussi tracés au plus près. "Chaque étagère est équipée de plusieurs capteurs de poids qui vont pouvoir détecter quand un produit est enlevé, reposé sur son étagère voire reposé à l'autre bout du magasin."

"Plus du tout de place" pour le contact humain

Si la technique est impressionnante, les consommateurs semblent frileux. "Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne chose", nous confie une femme. "Cela me fait peur qu'on robotise tout et qu'il n'y ait plus du tout de place laissée à l'humain et au contact." Si cet autre client trouve le concept "intéressant d'un point de vue technique", il se dit "humainement contre"

Le groupe Carrefour assure qu'aucun employé n'a perdu son poste dans le cadre de l'ouverture du magasin. Ils seront d'ailleurs quatre à travailler dans ce nouveau supermarché, qui va servir de test avant d'étendre l'initiative ou non.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.