L'Emission politique, France 2

VIDEO. Budget 2018 : Edouard Philippe "assume" que "yachts, jets et bijoux" ne soient plus soumis à l'impôt sur la fortune

Interrogé dans "L'Emission politique" sur la transformation de l'impôt de solidarité sur la fortune, le Premier ministre est resté droit dans ses bottes.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Yachts, jets privés, lingots d'or, chevaux de courses, œuvres d'art... Conséquence du projet de loi de finances 2018 : ces "signes extérieurs de richesse" ne feront plus partie du patrimoine taxable. Avec la transformation de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI), seuls les biens immobiliers des plus de 350 000 foyers dont le patrimoine dépasse 1,3 million d'euros seront imposés. Les valeurs mobilières et les placements (actions, assurance-vie...) sont donc exemptés. Et Edouard Philippe assume.

>> REPLAY. Regardez l'intégralité de "L'Emission politique" avec Edouard Philippe sur France 2

Invité de "L'Emission politique", jeudi 29 septembre, le Premier ministre a répondu : "Vous avez parlé des yachts, des jets, vous auriez pu parler des montres, des bijoux", exemptés de ce futur impôt. Et le chef du gouvernement a poursuivi : "Je l'assume, notre objectif c'est de faire en sorte que le capital reste en France et même d'attirer des gens, y compris des gens riches, en France." 

Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau de \"L\'Emission politique\" de France 2, le 28 septembre 2017.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau de "L'Emission politique" de France 2, le 28 septembre 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)