Transition écologique : l'inquiétude des maires face à la baisse des subventions

Il y a deux ans, Ségolène Royal promettait 400 millions d'euros d'aides aux municipalités qui s'engageraient pleinement dans la transition écologique. Mais Nicolas Hulot a décidé de raboter ces crédits et certains maires sont inquiets. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une manne dont cette commune de Normandie va bientôt devoir se passer. Terminé les subventions accordées par l'État pour des projets de transition énergétique. Ici, le maire regrette la fin de cette mesure. Lui a bénéficié de deux millions d'euros. Panneaux solaires sur l'école et sur le toit de l'église, achats de voitures municipales au gaz ou à l'électricité et surtout la rénovation de cette piscine construite dans les années 70. Près d'un quart de ces projets est financé par ce crédit écologique.

Un autre dispositif sera mis en place par l'État

Un coup de pouce économique jugé indispensable par le maire. Au total, 500 communes ont bénéficié de ces crédits : 475 millions d'euros déboursés par l'État. Mais le gouvernement assure qu'un autre dispositif sera mis en place et cette fois-ci les entreprises seront mises à contribution. Malgré la fin de la mesure, toutes les communes qui ont déjà entamé des travaux ou des projets de transition écologique toucheront bien les crédits promis par l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le 12 décembre 2017 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le 12 décembre 2017 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (PHILIPPE LOPEZ / AFP)