Polémique : des maires boycottent le Congrès

Certains maires de communes rurales ont choisi de boycotter le Congrès des maires de France pour protester contre la baisse et l'iniquité des dotations.

FRANCE 2

Dans un village de 900 habitants comme Saales (Bas-Rhin), la commune doit tout porter : logement, tourisme, voirie, même cofinancer un distributeur de billets... Il devient donc de plus en plus difficile d'investir. Voilà pourquoi Jean Vogel, maire depuis 22 ans, a décidé avec d'autres maires ruraux de boycotter le Congrès des maires de France. Il est en colère à cause de l'iniquité des dotations de l'État.

"Un euro pour la campagne, deux euros pour la ville"

"Quand vous êtes dans une commune rurale, l'État par tête d'habitant va donner un euro. Mais quand vous habitez en ville, l'État verse deux euros", explique M. le maire. D'où, la commune a le plus grand mal a faire face aux travaux de voirie, nécessités par le fait que plus de 1 000 camions traversent le village chaque jour. Mais ce n'est rien par rapport aux frustrations du maire en matière d'éducation, par rapport aux 75 enfants scolarisés au village.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 96e congrès des maires de France au parc des expositions de Paris, le 21 novembre 2013.
Le 96e congrès des maires de France au parc des expositions de Paris, le 21 novembre 2013. (MAXPPP)