DOCUMENT FRANCE 3. Dans les coulisses de Bercy, les secrets de la préparation du budget 2018

Le premier budget de la présidence Macron sera dévoilé mercredi 27 septembre. France 3 nous montre les coulisses de la fabrication du budget de l'Etat.

ANNE SYLVAIN et LOIC LEMOIGNE - FRANCE 3

Bienvenue dans les coulisses de Bercy. Le premier budget du quinquennat Macron sera dévoilé mercredi 27 septembre. Le nouveau gouvernement français est attendu au tournant après la réforme du droit du travail. France 3 a eu accès aux coulisses de la fabrication du budget de l'Etat.

Au bureau de Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, l'homme qui s'occupe du budget de l'Etat, on prépare, à 24 heures de sa présentation, les mots qui vont permettre la contre-attaque face aux critiques. Les grands perdants du budget 2018 devraient être les ministres des Transports, du Logement et du Travail. "Mais ça n’a rien de personnel", lance le ministre.

A Bercy, le grand bâtiment du ministère de l'Economie et des Finances, on compte 5 000 fonctionnaires. Parmi eux, Renaud Duplay, l'homme qui pilote le budget. C'est son équipe qui contrôle scrupuleusement le texte de loi à présenter.

La dette de la France reste colossale

La France va réduire son déficit, mais sa dette reste colossale. Anthony Requin a un rôle très particulier. Toutes les semaines, dans la salle des marchés de l’Etat, il emprunte des milliards d’euros pour renflouer les caisses : "On en est à 12 participants pour 9,450 milliards de demandes", lance-t-il. En quelques clics, des banques vont acheter de la dette française. Il faut choisir celles qui proposent le meilleur prix.

Plusieurs membres du gouvernement ont déjà donné, de manière plus ou moins précise, des indications sur l'évolution de leur budget en 2018, alors que Bercy a fixé pour objectif 16 milliards d'euros d'économies, dont 8 milliards pour l'Etat.

Le JT
Les autres sujets du JT
 A Bercy, au ministère de l\'Economie et des Finances, à Paris, en septembre 2016.
 A Bercy, au ministère de l'Economie et des Finances, à Paris, en septembre 2016. (GARO / PHANIE / AFp)