Déficit public : "L'effort budgétaire a été nul en 2017"

La sortie officielle de la France de la procédure pour déficit excessif engagée par l'UE devrait se produire en juillet prochain.

FRANCE 2

François Lenglet est en direct sur le plateau de France 2 et revient sur la sortie de la France de la procédure pour déficit excessif engagée par l'Union européenne contre elle en 2009. "Mais la France n'est pas forcément tirée d'affaire. L'amélioration de nos comptes publics, c'est largement un trompe-l'oeil. En fait, elle s'explique par trois coups de chance simultanés", explique le journaliste.

Conjonction de trois raisons

"D'abord, le rebond des recettes fiscales grâce à la reprise, ensuite, des contributions, à Bruxelles, qui sont moins élevées que d'habitude, et ensuite une charge de la dette qui est restée relativement modeste grâce à des taux d'intérêt toujours très bas. Quand à l'effort budgétaire, au sens propre, celui qui provient de l'action gouvernementale et non pas des circonstances, il a été jugé nul par la Cour des comptes en 2017", assure François Lenglet. La France devrait donc rester sur le fil des 3 % de déficit au moins en 2018. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles.
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles. (BRUNO FAVA / MAXPPP)