Assemblée nationale : les députés au régime sec

Trois élus vont proposer demain, mercredi 8 novembre, une série de mesures pour réduire les dépenses des députés.

France 3

Trois élus vont proposer demain une série de mesures pour réduire les dépenses des députés. Désormais, à l'Assemblée nationale, chaque dépense sera scrutée à la loupe, à commencer par les notes de frais de vos 577 députés. Voilà l'homme qui veut mettre les parlementaires au régime : Florian Bachelier. Lui-même député, premier questeur, il gère le budget du Palais Bourbon. Dans ce parapheur, des factures envoyées par les députés.

Mise en application dès le 2 janvier prochain

Sous ses yeux, une facture de dépassement d'honoraire de 546 euros qu'un député souhaite se faire rembourser. Rien d'illégal, mais c'est refusé. Son objectif : économiser 10 millions d'euros dès l'année prochaine. Pour certains députés, l'opération économies à tous les étages a un peu de mal à passer : "Que l'on rationalise, que l'on fasse des économies, que l'on surveille plus, très bien. Mais je trouve que les questeurs se foutent vraiment de la gueule du monde. Parce que s’il y a bien trois députés qui sont privilégiés dans cette maison, ce sont eux", souligne l'un d'entre eux. Le premier volet d'économies sera présenté demain matin à l'Assemblée nationale pour une mise en application dès le 2 janvier prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le budget 2018 sera examiné en séance plénière mardi 17 octobre.
Le budget 2018 sera examiné en séance plénière mardi 17 octobre. (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)