Bretagne : à Quiberon, l’invasion de poulpes inquiète

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Bretagne : à Quiberon, l’invasion de poulpes inquiète
France 2
Article rédigé par
L. Kebdani, C. Botella - France 2
France Télévisions

En Bretagne, les poulpes prolifèrent dans le Morbihan, menaçant d’autres espèces.

Dans le port de pêche de Quiberon, depuis quelque temps poissons et crustacés ont laissé place au poulpe. Le céphalopode n’a jamais été aussi présent dans les eaux bretonnes. Les pêcheurs en ont ramené cette année 15 fois plus que l’an passé ? Une recrudescence qui les inquiète, car le poulpe est un prédateur. "Il rentre dans le casier, il mange tout ce qu’il y a, même l’appât. La pêche de tourteaux est divisée par cinq ou six. Les homards, il y en a beaucoup moins", explique David Hybois, responsable d’exploitation de la criée de Quiberon.

Un phénomène inexpliqué

A l’approche de la saison des fêtes, homards et coquilles Saint-Jacques risquent de se faire plus rare sur les étals, un manque à gagner qui pourrait être considérable pour les pêcheurs. Vendu entre cinq et sept euros le kilo, le poulpe n’a pas vraiment la côte en Bretagne. 80 % de cette pêche part vers l’étranger. Le phénomène reste pour l’instant sans explication.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.