Coup de froid sur les marchés boursiers du monde entier

Les marchés financiers ont chuté après des mois à la hausse. Ce mardi 6 février, la Bourse de Paris a clos à nouveau en baisse alors que Wall Street se ressaisit.

Voir la vidéo
France 3

Après l'euphorie, place au doute dans les salles de marché. À Paris, la Bourse a connu son plus fort recul depuis le Brexit en juin 2016, un rempli à la clôture ce mardi soir de 2,35%. "Aujourd'hui c'est une baisse assez importante qui poursuit le mouvement d'hier et de vendredi. À court terme, c'est un mouvement assez conséquent", estime Thomas Bavoil, analyste chez Aurel BGC.

Pas un krach, une correction

À l'image de Paris, les autres places européennes dévissent. Francfort termine à -2,32%, Londres à -2,64%. Des marchés européens en baisse dans le sillage de Wall Street. Lundi, vent de panique à New York avec -4,6% à la fermeture. Un plongeon qui a entraîné celui des bourses asiatiques : -4,73% au Japon. Paradoxe : la Bourse s'affole parce que l'économie américaine se porte bien. Hausse des salaires et créations d'emploi font redouter aux investisseurs le retour de l'inflation et des taux d'intérêt élevés. Pour l'instant, il s'agit d'une correction des marchés. Depuis un an, le CAC 40 avait progressé de 15%, soit vingt fois plus que la rémunération du Livret A.

Le JT
Les autres sujets du JT
(GREG BAKER / AFP)