Bourse : les jeunes se mettent à la spéculation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bourse : les jeunes se mettent à la spéculation
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Tixier, S.Lanson, M.Diawara, V.Bouffartigue, E.Urtado - France 2
France Télévisions

Le CAC 40 n'a jamais été aussi haut ! Il a gagné 17 % depuis le début de l'année, si bien que des jeunes se mettent aussi à la bourse grâce à de nouveaux sites internet.

Une fois par semaine, Clément Vannier, 22 ans, jette un coup d'œil sur ses investissements. Depuis six mois, son épargne est placée en bourse, qui bat des records en ce début de mois de juin. Il a fait la même opération sur les plus grosses entreprises européennes. Il a investi, au total, une somme avoisinant les 2 000 euros. "En tant que jeune, en période de Covid, il n'y avait pas de dépenses extérieures (...) j'ai mis de côté et j'ai investi en bourse pour essayer de le faire fructifier", explique Clément.

"Il y a des risques"

Pour lui, c'est un placement gagnant pour le moment. Plus un pourcent et demi par mois. En 2020, 410 000 nouveaux investisseurs ont tenté leur chance. Plus d'un sur quatre avaient moins de 35 ans. Acheter des actions est devenu un jeu d'enfant. Plusieurs applications mobiles se sont lancées sur le marché, et se démarquent par leur simplicité d'utilisation. L'Autorité des marchés financiers appellent à la prudence. "Il est essentiel de dépasser cet aspect ludique, ça facilite l'accès mais il y a des risques, des stratégies", prévient Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants.

Parmi nos sources :

 L’Autorité des marchés financiers (AMF) : elle veille à la protection de l’épargne investie en produits financiers et à l’information des investisseurs.

La Lettre de l’observatoire de l’épargne de l’AMF - Mars 2021

Etude Comportement des investisseurs particuliers pendant la crise - Avril 2020

Etude sur les investisseurs particuliers – Octobre 2020

Liste non exhaustive

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bourse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.