Ecosse : un hôpital va proposer un traitement contre l'addiction aux monnaies virtuelles

Parier sur des cryptomonnaies peut être "excitant mais aussi addictif et, comme la dépendance au jeu, financièrement désastreux", explique l'institut.

Un homme passe devant un local d\'échange de cryptomonnaie à Cracovie, en Pologne, le 4 avril 2018.
Un homme passe devant un local d'échange de cryptomonnaie à Cracovie, en Pologne, le 4 avril 2018. (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)

Une toute nouvelle dépendance dans la liste des traitements proposés. Un hôpital écossais, spécialisé dans la lutte contre les addictions, a annoncé vouloir s'attaquer à la dépendance aux cryptomonnaies, les monnaies virtuelles dont la plus célèbre est le bitcoin. Les patients qui ne peuvent s'empêcher d'effectuer des transactions quotidiennes sur des monnaies virtuelles seront intégrés au programme intensif de lutte contre la dépendance au jeu, a indiqué Castle Craig (en anglais), l'un des principaux centres anti-addiction du Royaume-Uni, dans un communiqué publié lundi 28 mai.

"Une fuite hors de la réalité"

"Le marché des cryptomonnaies, fluctuant et à haut risque, séduit le joueur à problèmes", explique Chris Burn, thérapeute dans cet hôpital situé dans le comté de Peebles. Sa forte volatilité "crée de l'excitation et une fuite hors de la réalité", poursuit-il, citant l'exemple du bitcoin, dont la valeur est passée d'environ 1 000 dollars à presque 20 000 dollars durant l'année 2017, avant de retomber autour des 7 100 dollars à l'heure actuelle.

Cela peut être "excitant mais aussi addictif et, comme la dépendance au jeu, peut être financièrement désastreux", met en avant le communiqué de l'institut, qui indique avoir reçu plusieurs requêtes lui demandant d'intégrer les monnaies virtuelles dans son offre de soins.