Bisphénol A : interdit en France, toujours présent dans des emballages

Classé comme perturbateur endocrinien et interdit en France depuis 2015 dans tous les contenants alimentaires, le bisphénol A est encore présent dans des cannettes ou des conserves selon un test de l'Association Santé Environnement France.

(© Maxppp)

L'Asef, qui regroupe des médecins et milite pour une alimentation non toxique, a fait analyser deux cannettes, l'une d'eau gazeuse et l'autre de Pepsi, ainsi que deux boîtes de conserve de haricots blancs, l'une provenant du Portugal et l'autre estampillé Carrefour.

 

Résultat : les tests ont montré du bisphénol A dans trois des quatre contenants, celui de Pepsi, celui de Carrefour et celui de la marque portugaise. Si les doses relevées sont très faibles, inférieures à 1 microgramme par litre, cela pose question un an et demi après l'interdiction totale dans notre pays.  L'ASEF en profite pour alerter les femmes enceintes qui doivent éviter la consommation en grande quantité de canettes de soda ou de boites de conserves afin de préserver leur bébé.

Question sur les substituts

 Et les préoccupations de l'association ne s'arrêtent pas là, elle dénonce aussi les substituts utilisés par les industriels pour compenser le bisphénol A. Ils seraient potentiellement tout aussi toxiques sans pour autant être soumis à une quelconque réglementation.  

Une enquête réalisée en collaboration avec les équipes de l’émission On n’est plus des Pigeons sur France 4.