Hausse timide des immatriculations de voitures neuves en France en juillet

Pour la première fois depuis octobre 2011, elles ont progressé de 0,9%, révèle le Comité des constructeurs français d'automobiles.

Des employés de Renault travaillent sur le site d\'assemblage de Maubeuge (Nord), le 8 octobre 2012.
Des employés de Renault travaillent sur le site d'assemblage de Maubeuge (Nord), le 8 octobre 2012. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

C'est une première depuis octobre 2011. Les immatriculations de voitures neuves ont connu une progression timide de 0,9% en données brutes en juillet en France, selon des chiffres publiés jeudi 1er août par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). 

"C'est le premier chiffre positif depuis octobre 2011", s'est réjoui le porte-parole du CCFA, qui a toutefois souligné que juillet avait compté un jour ouvré de plus que l'année précédente. A nombre de jours ouvrables comparables, les immatriculations reculent de 3,5% à 150 248 voitures. Mais les ventes sont assez bonnes en juillet car les automobilistes s'équipent avant de partir en vacances. 

Les constructeurs automobiles français ont davantage profité de cette embellie que leurs concurrents étrangers : PSA Peugeot Citroën a en effet vu ses ventes progresser de 0,9% et le groupe Renault (marques Renault et Dacia) de 4,7%, affirme le CCFA. Ils profitent des lancements de leurs derniers modèles, comme le Peugeot 2008, le C4 Picasso ou encore le Renault Captur.