Vidéo Les clients d’un magasin Aldi en recherche de bas prix

Publié
Certains consommateurs se rendent dans des supermarchés hard-discount pour faire leurs courses. Une façon pour eux de faire face à la hausse des prix dans tous les secteurs. Brut les a interrogés.
Brut.
Article rédigé par
Certains consommateurs se rendent dans des supermarchés hard-discount pour faire leurs courses. Une façon pour eux de faire face à la hausse des prix dans tous les secteurs. Brut les a interrogés.

On fait entre 300 et 400 balles de courses, pour deux. Donc imaginez si on est une famille.” Ce chauffeur routier remarque bien la montée des prix sur l’alimentaire. "Je pars tous les matins à 2h du matin, rentré à 18-19h le soir, pour gagner ma vie, puis le restant, on est obligés de le cracher derrière.” Mais il n’est pas le seul à le voir. De plus en plus se rendent dans les enseignes comme Aldi pour acheter des courses à bas prix. Brut les a rencontrés. 

“L’électricité augmente, le fioul augmente…”

Un homme est venu au Aldi se procurer quelques articles. “J'ai pris des choses qui m'intéressent ici, notamment les terrines pour les chats, parce qu'elles sont moins chères, des tomates, des concombres, de la macédoine, des chips, des sandwichs... Un minimum.” Et son budget course? “Variable. Le moins possible, et comme tout augmente…

Une autre femme se rend compte aussi de la hausse des prix. “Je vais aux fromages. Là, ils sont à 1,59, ils étaient à 1,20. Il y a déjà presque plus de 30 centimes d'écart.”

Ce grand-père, qui a acheté des bonbons pour ses petits-enfants pour les “gâter”, jongle aussi avec ses autres dépenses. “Avant, notre budget, en fin de mois, on mettait des sous de côté sur un compte à côté, mais là, on n'en met plus comme avant. En retraite, c'est plus la folie, il faut gérer, maintenant. Surtout que l'électricité augmente, on se chauffe encore au fioul, ça augmente... Donc, c'est resserré”, énumère-t-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.