Hausse des prix : les tentatives des communes pour dépenser moins

Publié
Hausse des prix : les tentatives des communes pour dépenser moins
France 3
Article rédigé par
M.-P. Degorce, F. Lafond, V. Danger E. Lombaert, G. Amar, S. Lacombe - France 3
France Télévisions

La crise du pouvoir d’achat frappe les ménages, les entreprises, mais aussi les communes. Les collectivités tentent de trouver des solutions au jour le jour. Exemples dans deux municipalités, à Bernay dans l'Eure et à Cabriès dans les Bouches-du-Rhône. 

Déjà 30 °C sous le soleil du Sud, mais la piscine restera fermée tout l’été à Cabriès (Bouches-du-Rhône). Face à la hausse des prix de l’énergie, la commune doit faire des économies"Je trouve ça dommage. Cela pénalise les enfants et cela pénalise les personnes qui ne peuvent pas partir en vacances", témoigne une femme. "Je comprends les contraintes personnellement et ils ont dû faire des choix, malheureusement", affirme un homme. La mairie assume son choix. "Au 1er mai j’ai consommé tout le budget énergie de ma commune, c’est-à-dire sur une année. Donc j’ai consommé 350 000 euros d’électricité en trois mois donc ça pose question", annonce Amapola Ventron, maire (Génération écologie 13) de Cabriès. En fermant sa piscine, la commune espère faire 100 000 euros d’économie.  

Un éclairage public restreint

À Bernay (Eure), en Normandie, chaque euro est également compté. L’éclairage public est passé au led. Il s’éteint d’1 h 30 à 5 heures du matin. Les espaces verts, eux, sont arrosés au goutte-à-goutte. À la cuisine centrale, où 500 repas sont préparés chaque jour, le personnel veille à la consommation d’eau, de gaz et le cuisinier a même adapter ses recettes pour moins dépenser. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.