Essence : y a-t-il un risque de pénurie à la pompe ?

Le ministre de l'Agriculture a affirmé qu'il n'y aurait pas de pénurie de carburant malgré les blocages des raffineries et des dépôts par les agriculteurs. Mais y a-t-il tout de même des files d'attente dans les stations-service ?

Voir la vidéo
France 3

Si ce matin, lundi 11 juin, certaines stations-service ont connu une affluence inhabituelle, cet après-midi, les longues files d'attente ont quasiment disparu. Les quelques blocages de raffineries et de dépôts de carburant par des agriculteurs n'empêchent pas l'activité des autres. La panique qui, parfois, précipite la pénurie, n'a pas eu lieu.

Une pénurie peu vraisemblable

Uniquement 30 stations sur les 11 000 que compte le pays sont en difficulté. Il y a trois raffineries sur sept de bloquées. D'après l'Union française des industries pétrolières (Ufip), la pénurie intervient après huit à dix jours de blocage. "C'était le cas en mai 2016. C'était aussi le cas en septembre 2017. Nous en sommes bien loin ce soir", commente le journaliste Jean-Christophe Batteria en direct d'une station-service de Suresnes (Hauts-de-Seine).

Le JT
Les autres sujets du JT
Une station-service à Toulouse, le 15 janvier 2018.
Une station-service à Toulouse, le 15 janvier 2018. (NATHALIE SAINT-AFFRE / MAXPPP)