Soupçons de tricherie chez Renault : Carlos Ghosn mis en en cause dans le "Dieselgate"

Après Volkswagen, le groupe Renault peut-il être à son tour ébranlé ? Le rapport de la répression des fraudes évoque des stratégies de fraude organisées qui impliquent l'ensemble de la chaîne de direction.  

Le patron de Renault dans la tourmente. A-t-il eu connaissance de tricheries sur ses moteurs diesel ? D'après un rapport de la répression des fraudes que s'est procuré l'AFP, "l'ensemble de la chaîne de direction de Renault jusqu'à son PDG est impliquée dans une fraude présumée aux émissions polluantes des moteurs diesel". En clair, le premier groupe français automobile est soupçonné à son tour d'avoir minimisé ses rejets polluants dix mois après le groupe Fiat et plus d'un an après Volkswagen. 

La direction de Renault aurait-elle faussé ses tests ?

Le document des gendarmes de Bercy accable plusieurs modèles diesel de Renault comme le Captur qui dépasse de 377% le taux réglementaire de CO2. La Clio 4 est 305% au-dessus. La direction de Renault aurait-elle faussé ses tests intentionnellement ? Interrogé en janvier dernier, le patron de Renault rejetait toute accusation de triche. Aujourd'hui, Carlos Ghosn se retrouve en première ligne selon certains experts automobiles. Chez Volkswagen, le patron du groupe allemand avait dû démissioner quelques semaines après les révélations de triche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une devanture de garage Renault à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), le 15 janvier 2016. 
Une devanture de garage Renault à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), le 15 janvier 2016.  (LOIC VENANCE / AFP)