Cet article date de plus de quatre ans.

Pollution: Grenoble interdit une voiture sur quatre

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
grenoble
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Huitième jour du pic de pollution aux particules fines à Grenoble ce lundi 12 décembre. Une voiture sur quatre est contrainte de rester au garage.

De plus en plus de vélos se faufilent entre les voitures. À Grenoble, les Isérois s'organisent face à un épisode exceptionnel de pollution. Les cyclistes ne voient que des avantages à échanger le volant pour un guidon. "C'est pratique. C'est une petite ville. On va beaucoup plus vite à vélo qu'en voiture ou en transports en commun", affirme un cycliste. Des transports publics qui sont gratuits ce lundi pour inciter les automobilistes à changer leurs habitudes. Mais cette mesure ne convainc pas ces voyageurs réguliers.

"Il faut une pénurie d'essence"

"Je ne pense pas que ça suffise, mais c'est déjà bien", déclare une femme. "Il faudrait une pénurie d'essence, tout simplement", assure une autre. Pas de pénurie aujourd'hui, mais des interdictions de circulation pour les véhicules les plus polluants : les voitures diesel de plus de dix ans et les poids lourds de plus de sept ans. Au total, plus de 25% du parc automobile de la métropole est obligé de rester au garage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Diesel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.