Bosch : arrêt de travail forcé pour 650 salariés

C'est un arrêt de travail pour le moins inhabituel qui a lieu dans l'usine Bosch située près de Rodez (Aveyron), qui fabrique notamment des pièces de moteurs diesel. Aujourd'hui, 650 salariés du site ont dû rester chez eux, une journée de RTT imposée par la direction en raison d'une baisse de l'activité.

FRANCE 2

En 2012, 73 % des véhicules vendus en France étaient des véhicules diesel. Aujourd'hui, seules 48% des voitures vendues sont équipées de cette motorisation. À Onet-le-Chateau (Aveyron), l'inquiétude est vive. Bosch y emploie directement ou indirectement entre 7 000 et 8 000 personnes.

650 salariés payés pour rester chez eux

C'est un atelier totalement à l'arrêt. En temps normal ici, une centaine d'ouvriers fabrique des injecteurs pour moteurs diesel. Mais pendant quatre lundis, aucune pièce ne sortira de ces machines. À l'usine Bosch d'Onet-le-Chateau, 650 salariés sur 1 600 sont payés pour rester chez eux et ne pas produire. Le dispositif de mise à l'arrêt d'une partie de la production est un dispositif qui existe depuis 2007 chez Bosch. Un moyen de s'adapter aux commandes pour la direction, car les ventes de diesel, critiqué de toutes parts, ne cessent de chuter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Siège du groupe Bosch, à Stuttgart (Allemagne), le 18 avril 2013. 
Siège du groupe Bosch, à Stuttgart (Allemagne), le 18 avril 2013.  (LISI NIESNER / REUTERS)