Carlos Ghosn amorce une contre-attaque médiatique

L'ancien PDG de Renault-Nissan a donné une interview au journal japonais "Nikkei", et il y accuse les dirigeants de Nissan d'avoir fomenté un complot contre lui.

FRANCE 2

Carlos Ghosn a effectué une sortie remarquée dans la presse japonaise mercredi 30 janvier. Une interview donnée depuis sa cellule à Tokyo (Japon), durant laquelle il a organisé une contre-attaque médiatique. "Complot et trahison, les mots sont très forts", confirme Marianne Mas en duplex devant le siège de Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). "Ils montrent que depuis sa cellule à Tokyo, Carlos Ghosn n'a pas l'intention de se laisser faire", explique-t-elle.

"Je me défendrai"

"Il le dit d'ailleurs lui-même : 'Je ne fuirai pas, je me défendrai'. Ces mots, ils visent les dirigeants de Nissan, opposés selon lui à l'intégration de Renault, Nissan et Mitsubishi. Et toutes ces accusations que l'on porte contre lui ne seraient, selon lui, qu'une déformation de la réalité", rapporte la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn en octobre 2018. 
Carlos Ghosn en octobre 2018.  (ERIC PIERMONT / AFP)