Automobile : le juteux business des pièces d'occasion

Avec la prime à la conversion, les casses automobiles sont pleines. Ce qui fait naître un nouveau marché de pièces détachées d'occasion.

FRANCE 2

Les centaines de voitures fatiguées et cabossées sont empilées les unes sur les autres dans une casse de la banlieue de Toulouse (Haute-Garonne). L'établissement est aujourd'hui débordé, grâce notamment à la prime à la conversion. "Depuis 2015, on doit être à 30% de chiffre d'affaires en plus", affirme Xavier Spanghero, dirigeant de Sud-Ouest automobiles. Dans l'atelier, tous les véhicules sont désossés pour récupérer les éléments encore utilisables : compteurs, feux, portières, ou encore, pièces électroniques.

70% moins cher que les pièces d'origines

Ces pièces d'occasion fiables sont ensuite vendues 70% moins cher que les pièces d'origines. Alors forcément dans la boutique, les acheteurs sont de plus en plus nombreux. "C'est très bien, c'est mieux que le neuf", estime un acheteur. Des pièces d'occasion qui intéressent aussi des professionnels de l'automobile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un conducteur fait du covoiturage.
Un conducteur fait du covoiturage. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)