Automobile : le défi du recyclage des batteries électriques

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Emmanuel Macron annoncera, lundi 13 mai, de nouveaux investissements étrangers, notamment dans le secteur de la fabrication de batteries. La Finlande, elle, pense déjà à l’étape d’après, celle du recyclage.
Automobile : le défi du recyclage des batteries électriques Emmanuel Macron annoncera, lundi 13 mai, de nouveaux investissements étrangers, notamment dans le secteur de la fabrication de batteries. La Finlande, elle, pense déjà à l’étape d’après, celle du recyclage. (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Cholin, S. Thiébaut, S. Ripaud
France Télévisions
France 2
Emmanuel Macron annoncera, lundi 13 mai, de nouveaux investissements étrangers, notamment dans le secteur de la fabrication de batteries. La Finlande, elle, pense déjà à l’étape d’après, celle du recyclage.

C’est le point noir de la voiture électrique : la batterie avec ses métaux rares, polluants à produire. Alors, l’Europe s’est fixé un objectif : les recycler pour réutiliser les métaux qu’elles contiennent. Mais les usines à savoir le faire sont rares, l’une des seules opérationnelles se trouve en Finlande. La première étape du recyclage est de vider toute l’énergie que contiennent les batteries, l’opération est délicate car certaines peuvent être défectueuses et prendre feu. 

Une usine de batteries bientôt en France ?

 
Les batteries sont ensuite démontées et les déchets recyclés. Les métaux sont broyés et seule la black mass est conservée. La black masse contient le graphite, le nickel, le cobalt, le lithium ou encore le manganèse. Fortum, le cousin finlandais d’EDF, est champion du renouvelable et pionnier européen du recyclage de batteries. La France voudrait installer une gigantesque usine de recyclage de batteries dans le nord du pays, à Dunkerque. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.