Areva a annoncé lundi soir qu'il va ouvrir des négociations exclusives avec les groupes français Alstom et Schneider

But: leur céder sa division Transmission et Distribution pour 4,090 milliards d'euros. Areva, qui a fait cette annonce à l'issue d'une réunion de son conseil de surveillance, a reçu le 9 novembre les offres fermes d'achat d'Alstom-Schneider, General Electric (USA) et Toshiba (Japon).Bercy a précisé que l'Etat français soutient la décision d'Areva.

Areva T&D à Mâcon.
Areva T&D à Mâcon.

But: leur céder sa division Transmission et Distribution pour 4,090 milliards d'euros. Areva, qui a fait cette annonce à l'issue d'une réunion de son conseil de surveillance, a reçu le 9 novembre les offres fermes d'achat d'Alstom-Schneider, General Electric (USA) et Toshiba (Japon).

Bercy a précisé que l'Etat français soutient la décision d'Areva.

Dans son communiqué, le ministère de l'Economie précise que "l'offre du consortium Alstom-Schneider Electric est en effet apparue la mieux-disante au regard de l'analyse d'ensemble conduite sur les critères fixés par Areva et l'Etat pour la cession, à savoir: le respect des intérêts patrimoniaux d'Areva et le développement de l'outil industriel et de l'emploi".

Les montants des trois offres "sont voisines et toutes supérieures à quatre fois le prix d'acquisition de cette activité il y a 5 ans", a précisé le groupe nucléaire. Areva avait acheté Transmission et Distribution au groupe industriel Alstom en 2004 pour quelque 900 millions d'euros.

Des garanties données
Alstom et Schneider étaient donnés favoris depuis le lancement de la mise en vente de Transmission et Distribution en juin. Leur offre était pourtant la plus critiquée par les syndicats et le management d'Areva Transmission et Distribution qui craignaient les conséquences économiques et sociales du démantèlement de leur division.

Alstom devrait en effet récupérer les activités haute tension de Transmission et Distribution et Schneider la moyenne tension. L'offre d'Alstom-Schneider "contient un engagement de maintien de tous les sites européens pendant 3 ans", précise le communiqué qui ajoute: "Dans le but de garantir les meilleures conditions d'intégration des équipes d'Areva Transmission et Distribution, Alstom et Schneider se sont aussi engagés à proposer à tous les collaborateurs en Europe un emploi équivalent dans le même bassin d'emploi, maintenant qualification, ancienneté et rémunération".

"Enfin, les acheteurs s'engagent aussi à ce qu'il n'y ait aucun plan de départs collectifs autre que volontaires, sauf dégradation significative des conditions économiques", est-il précisé.