Cet article date de plus de dix ans.

Apple a publié mercredi un bénéfice net presque doublé et bien supérieur aux attentes

Pour ce qui est de la période janvier-mars, les ventes de téléphones iPhone ont plus que doublé sur un an (+113%) à 18,65 millions d'unités, avec un marché américain qui a bénéficié des ventes par un deuxième opérateur, ce qui a entraîné une hausse des ventes de 155%.Les ventes d'ordinateurs Mac ont progressé dans la foulée de 28% à 3,76 millions.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Steve Jobs, PDG d'Apple, présentant l'Iphone qui reste le produit numéro un de la marque à la pomme (AFP/TONY AVELAR)

Pour ce qui est de la période janvier-mars, les ventes de téléphones iPhone ont plus que doublé sur un an (+113%) à 18,65 millions d'unités, avec un marché américain qui a bénéficié des ventes par un deuxième opérateur, ce qui a entraîné une hausse des ventes de 155%.

Les ventes d'ordinateurs Mac ont progressé dans la foulée de 28% à 3,76 millions.

En revanche les ventes de tablettes iPad sont restées inférieures aux calculs de plusieurs analystes, à 4,69 millions, marquant un très fort reflux par rapport aux ventes de Noël (7,33 millions). Le trimestre a été marqué par le lancement de l'iPad 2, qui a pu dissuader les acheteurs d'acheter la première version, et la demande pour le nouvel appareil a été si forte qu'Apple n'a pas été en mesure d'y répondre - avec des délais d'attente dépassant actuellement trois semaines.

"Nous avons vendu tous les iPad 2 que nous pouvions fabriquer", a assuré le directeur financier Peter Oppenheimer, convaincu que le groupe publierait "de très gros chiffres" de vente pour le trimestre en cours.

Les ventes de baladeurs iPod ont pour leur part continué de refluer sur un an, cédant 17% à 9,02 millions d'unités, mais il s'agit pour plus de la moitié du modèle le plus sophistiqué et le plus cher, l'iPod Touch.

Après l'annonce de ces résultats, l'action grimpait de 4,01% à 356,15 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse, les analystes appréciant visiblement que le groupe ait largement dépassé leurs attentes

Le patron d'Apple Steve Jobs est impatient de revenir "à plein temps" dans le groupe, a déclaré mercredi son numéro deux Tim Cook, avec qui il conserve des contacts "réguliers". M. Jobs, 56 ans, est en congé maladie depuis le mois de janvier, pour une durée et une raison indéterminées. Il a subi une greffe de foie il y a deux ans, et a survécu à un cancer du pancréas en 2004.

Le numéro 2 s'exprimait à l'occasion de l'annonce des résultats d'Apple pour le 2e trimestre. Le PDG mythique du groupe, S. Jobs, était d'ailleurs cité dans le communiqué d'annonce des résultats, pour souligner qu'"avec une hausse de 83% du chiffre d'affaires et de 95% des bénéfices, (Apple avance) sur les chapeaux de roue".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.