Cet article date de plus de sept ans.

Année record de production pour le blé en France

La production de blé pour 2015 devrait augmenter de près de 5% par rapport à l’an dernier. Une récolte record de plus de 39 millions de tonnes due en partie à l’augmentation des surfaces de production.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (La production de blé en 2015 est en hausse de 5% © Maxppp)

 Malgré la sécheresse et la canicule de juillet, la récolte de blé pour 2015 s’annonce abondante. La céréale, dont la moisson est quasiment achevée, devrait voir sa production augmenter de près de 5% par rapport à l’an dernier. Ce serait même une année record de production avec plus de 39 millions de tonnes selon l'Agreste, le service statistique du ministère de l'Agriculture.

Ces bons chiffres s’expliquent d’abord par l’augmentation des surfaces cultivées. En 2015, il y a eu 3% de surfaces cultivées en plus par rapport à l’an passé, ce qui n’était plus arrivé depuis les années 30. Autre raison de cette bonne tenue de la production, les rendements sont plus élevés, à 76 quintaux l’hectare.

Une production stratégique

La moitié de la production française part à l’étranger, essentiellement vers l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte et le Maroc. Les exportations françaises de céréales en 2014 se montent quasiment à 10 milliards d’euros. Une production stratégique comme le souligne Sébastien ABIS, chercheur associé à l'IRIS (l'Institut de relations internationales et stratégiques)  "Ce produit est insuffisamment valorisé dans le dispositif de la diplomatie économique, alors qu’il est bon pour l’économie et la vie des territoires ruraux en France. Il est aussi vendu en Afrique du Nord et a donc créé des liens économiques, humains alimentaires avec ces pays où la sécurité alimentaire reste une variable absolument déterminante, et la France contribue, indirectement via l’alimentaire, au développement et à leur grande stabilité".

 "C'est un produit vital qui contribue à la stabilité et au développement de certains pays dans le monde"

La filière céréalière s'est donné les moyens de devenir compétitive à l'international. Sébastien ABIS, chercheur associé à l'IRIS l'explique à Isabelle Raymond
écouter

La France est le 5e producteur, le 3e exportateur de blé au monde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.