Cet article date de plus de six ans.

Air France : 600 embauches d'ici 2020 en échange d'efforts de productivité

Air France a présenté ce dimanche un projet d'accord aux pilotes. Ils seraient amenés à voler 5 à 10% d'heures supplémentaires par an. En échange, la direction propose au moins 600 embauches d'ici la fin 2020, au moins 50 d'ici la fin de l'année.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Les pilotes ont jusqu'au 2 mai pour parapher cette proposition d'accord © REUTERS / Christian Hartmann)

Avec les pilotes, la direction marche sur des œufs. Après plusieurs séances de négociations, qualifiées d'"intenses", elle leur a transmis hier un projet d'accord et leur laisse jusqu'au 2 mai pour le parapher. La direction parle d'un texte de "compromis", qui ne répond pas forcément à toutes les exigences des pilotes. Ni à celles de la direction d'ailleurs. L'idée, c'est de faire voler plus les pilotes pour gagner un peu plus et relancer les embauches.

 

Les pilotes devront grosso modo voler 5 à 10% d'heures de plus par an selon la flotte à laquelle ils appartiennent mais la direction l'assure, ils ne seront pas perdants. Les pilotes se partageront les gains de productivité. On est donc très loin de la proposition de l'an dernier, qui prévoyait que chaque pilote travaille 100 heures de plus pour le même salaire. Cette fois, on travaille plus et on gagne. Un peu plus.

Et surtout, la direction promet des embauches. Le principal syndicat de pilotes, le SNPL, les réclamait depuis longtemps. Au moins 50 embauches d'ici la fin de l'année, au moins 600 d'ici la fin 2020. Et ce ne sera pas que du remplacement de départs à la retraite. Fin 2020, la compagnie devrait ainsi compter 3.900 pilotes, selon le pointage de la direction. Au final, le DRH parle d'accord gagnant-gagnant. Ce qui signifie, en creux, que s'il n'y a pas d'accord tout le monde sera perdant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.