VIDEO. Mais comment les araignées font-elles pour voler ?

C’est un acte que l’on ne leur attribue pas systématiquement. Pourtant, les araignées peuvent voler. Explications. 

brut
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Balooning". Aussi appelé "vol montgolfière", cette action désigne le moment où une araignée plane sur plusieurs centaines de kilomètres. Cela lui permet d’échapper à un danger, de franchir un obstacle mais aussi de coloniser des nouveaux milieux. Toutefois, c’est un moment où les invertébrés doivent surveiller leurs arrières car ils peuvent être gobés par des chauves-souris ou des oiseaux. 

Un mécanisme décrypté

C’est le chercheur Moonsung Cho qui semble avoir compris le phénomène. Dans un premier temps, les araignées grimpent sur un point en hauteur puis elles utilisent leurs pattes afin de mesurer les conditions météorologiques comme la vitesse, la fluctuation ainsi que la direction du vent.

Si toutes les conditions sont favorables, elles essaient de prendre leur envol. Les arachnides tissent des toiles de soie, comme des voiles triangulaires puis elles se laissent emporter par le vent. Enfin, elles finissent par couper le fil qui les retient à leur plateforme. 

L’avion de demain ?

Une telle inventivité pourrait donner des idées afin de penser les aéronefs de demain. Les avions actuels disposent d’ailes fixes et de structures très rigides alors que les araignées ont des toiles de soie flexibles et qui s’adaptent aux turbulences. "Nous pensons donc à la possibilité de vols capables de se laisser dériver au milieu des tornades et des ouragans. 

VIDEO. Mais comment les araignées font-elles pour voler ?
VIDEO. Mais comment les araignées font-elles pour voler ? (BRUT)