Envoyé spécial, France 2

VIDEO. L'air que nous respirons dans les avions est-il sans danger ?

Chaque jour, 11 millions de passagers prennent l'avion. Le 26 avril, "Envoyé spécial" diffuse une enquête sur un risque méconnu et une question taboue dans le monde de l'aéronautique : l'air que nous respirons en cabine est-il sans danger ?

Voir la vidéo
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Vous ne le savez sans doute pas si vous faites partie des 11 millions de passagers qui chaque jour prennent l'avion, mais l'air que vous respirez dans la cabine arrive directement des moteurs. A plus de 10 000 mètres d'altitude, à une température de – 55 degrés, l'air extérieur est glacial et irrespirable. Pour que l'on puisse respirer normalement dans l'avion, il faut qu'il soit chauffé et amené à une pression proche de celle du sol. Au cœur des réacteurs, l'air est chaud et comprimé : c'est donc là qu'il est puisé. Le système a fait ses preuves : la quasi-totalité des avions commerciaux à réaction l'utilise. Mais est-il sans danger ? "Envoyé spécial" a enquêté sur cette question taboue dans le monde de l'aéronautique.

Si de petites fuites d'huile se produisent à l'intérieur du moteur, des substances chimiques potentiellement toxiques se propagent dans l'air de l'avion. Et ce, de manière invisible. Dans le jargon de l'aéronautique, c'est ce que l'on appelle un fume event, un "incident d'émanation" comme celui qui aurait affecté une dizaine de membres d'équipage ainsi que plusieurs passagers sur un vol de la British Airways en 2016.

Quelle est la fréquence des "fume events", ou "incidents d'émanation" ?

Quelle est la fréquence de ces fume events ? Ils ne sont pas toujours détectés ni répertoriés, et il n'existe donc pas de statistiques fiables à leur sujet. Dans une vie de passager, les risques d'être victime de ce que certains appellent un "syndrome aérotoxique" sont faibles. Ces incidents seraient pourtant assez nombreux pour que ceux qui travaillent au quotidien dans les avions, pilotes, stewards, hôtesses… puissent y être exposés de manière répétée. Certains estiment même qu'un fume event de trop leur a laissé des séquelles à vie.

Extrait de "L'air des avions est-il toxique ?", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 26 avril 2018.

ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. 26 avril 2018
ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. 26 avril 2018 (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)