Plombée par le coronavirus, la compagnie aérienne britannique Flybe cesse ses activités

La compagnie, qui avait échappé au dépôt de bilan en janvier, a annoncé jeudi avoir été placée en redressement judiciaire.

Un avion Flybe décolle de l\'aéroport de Manchester (Royaume-Uni), le 13 janvier 2020. La compagnie britannique est la première victime de la crise sanitaire liée au coronavirus. Elle a annoncé sa faillite jeudi 5 mars 2020. 
Un avion Flybe décolle de l'aéroport de Manchester (Royaume-Uni), le 13 janvier 2020. La compagnie britannique est la première victime de la crise sanitaire liée au coronavirus. Elle a annoncé sa faillite jeudi 5 mars 2020.  (PHIL NOBLE / REUTERS)

"Tous les avions sont cloués au sol." La compagnie aérienne régionale britannique Flybe a annoncé, jeudi 5 mars, avoir été placée en redressement judiciaire et cesser ses activités "avec effet immédiat". L'entreprise, qui avait échappé au dépôt de bilan en janvier grâce à un coup de pouce fiscal du gouvernement de Boris Johnson, fait les frais de l'épidémie de nouveau coronavirus, qui a fait brutalement chuter le trafic aérien dans le monde.

Flybe a tenté "tout son possible" mais s'est révélée "incapable de surmonter d'importantes difficultés de financement", a déploré le directeur général, Mark Anderson. L'épidémie de nouveau coronavirus, qui a entraîné une baisse importante des réservations, a précipité sa chute.

Flybe, qui emploie quelque 2 000 personnes, dessert environ 170 destinations à travers l'Europe, et est le principal transporteur sur des aéroports régionaux britanniques comme Aberdeen, Belfast, Manchester ou Southampton.