Des passagers d'un vol Pékin-Varsovie se cotisent pour l'achat d'une pièce indispensable au décollage de leur avion

La compagnie aérienne s'est excusée pour la "faute grave" commise par l'employé qui a eu l'idée de cette collecte.

Un avion de la compagnie polonaise LOT, le 27 octobre 2018 sur le tarmac de l\'aéroport de Varsovie.
Un avion de la compagnie polonaise LOT, le 27 octobre 2018 sur le tarmac de l'aéroport de Varsovie. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

Leur avion était cloué au sol depuis dix heures. Des passagers d'un vol Pékin-Varsovie se sont cotisés, lundi 12 novembre, pour l'achat d'une pompe hydraulique tombée en panne dans leur avion, afin que l'appareil puisse être réparé et décoller. C'est l'histoire à peine croyable qu'a racontée l'un des passagers à la chaîne polonaise TVN24. L'avion, un Dreamliner, appartenait à la compagnie nationale polonaise LOT.

"Certains passagers ont été sollicités par un représentant de la LOT (...). Il a finalement été possible de rassembler la somme nécessaire. Elle a été remboursée aux quatre passagers prêteurs dès l'arrivée à Varsovie, encore dans l'avion", a déclaré le passager interrogé, tout en déplorant le manque de professionnalisme du responsable de la compagnie impliqué dans cette affaire.

La compagnie s'excuse pour cette "mauvaise décision"

La compagnie a offert aux quatre voyageurs des billets gratuits pour les remercier. Elle s'est excusée pour la "faute grave" commise par son employé, qui "a pris une mauvaise décision" sans consulter ses supérieurs, ajoutant que des "conséquences allaient être tirées", selon un porte-parole de la LOT. "Aucune circonstance ne justifie" une telle collecte d'argent, a-t-il déclaré à TVN24.

Le représentant de la LOT à Pékin a dit avoir voulu "bien faire", pour accélérer le départ de l'avion cloué au sol à l'aéroport de Pékin pendant une dizaine d'heures. La LOT a été touchée le mois dernier par une grève du personnel qui a provoqué l'annulation de quelque 200 vols.