Aviation : le trafic de passagers mondial reprend des couleurs en mars grâce aux vols intérieurs

Le traffic est tout de même en baisse de 67,2 % par rapport à mars 2019, à cause de la pandémie de Covid-19.https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (BORIS ROESSLER / DPA)

Est-ce le début d'un retour à la normale ? Le transport aérien de passagers dans le monde a repris quelques couleurs en mars par rapport à février, a annoncé l'Association internationale du transport aérien (Iata) mardi 4 mai. L'augmentation du nombre de passagers est notamment due à un regain d'activité sur les vols intérieurs, principalement en Chine.

Selon l'Iata, le trafic mondial calculé en kilomètres-passagers payants (RPK) était en baisse de 67,2 % par rapport à mars 2019, l'année dernière n'étant pas représentative en raison des premiers effets de la crise mondiale du Covid-19. 

"Dynamique positive"

En février, la baisse du trafic était de près des trois-quarts de celui de 2019. Cette embellie ramène le niveau de trafic à peu près à celui du dernier trimestre 2020, avant que la diffusion de nouveaux variants n'entraîne de nouvelles mesures drastiques de restrictions de déplacements.

"La dynamique positive observée sur certains marchés intérieurs clés en mars est une indication de la forte reprise que nous prévoyons sur les marchés internationaux à mesure que les restrictions aux voyages sont levées", estime le directeur général de l'Iata, Willie Wash, cité dans le communiqué. Celui-ci met toutefois en garde contre le coût des tests PCR, nécessaires pour voyager à l'étranger, qui pourrait ralentir une reprise.

S'il est totalement pris en charge en France, le coût moyen d'un test PCR dans 15 pays étudiés à l'Iata va de 90 à 208 dollars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.