Aéroports de Paris : la privatisation va-t-elle faire flamber le prix des billets ?

Le ministre de l'Économie veut rassurer sur les conséquences que la privatisation des Aéroports de Paris pourrait avoir sur le prix des billets.

Voir la vidéo
France 2

La privation des Aéroports de Paris risque-t-elle de faire augmenter le prix des billets ? Non, promet le gouvernement, alors qu'il envisage de céder ses parts, soit 50,6 %, à une société privée. Aujourd'hui, dans un billet, il y a les taxes d'aéroport, qui ne devraient pas changer, mais aussi des redevances payées par les passagers, 10 à 12 €, et celles payées par les compagnies aériennes pour payer les infrastructures. Ce sont ces dernières, qui selon de nombreux experts, risquent d'augmenter.

Une concession limitée à 70 ans

Selon une étude, dans les aéroports qui ont été privatisés en Europe, les compagnies ont dû payer de 4 % à 12 % de plus à chaque atterrissage d'A320. Pour rassurer, le gouvernement annonce une concession limitée à 70 ans. Une option risquée, selon le spécialiste François Ecalle. Les Aéroports de Paris possèdent déjà une des redevances les plus chères en Europe, sans être gage de qualité. Ils ne sont classés qu'au 37e rang des meilleurs aéroports mondiaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, en mars 2018.
Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, en mars 2018. (IAN LANGSDON / EPA / MAXPPP)