Aéronautique : Airbus prend le contrôle du québécois Bombardier

L'accord sera entériné d'ici 6 mois à 1 an. Il faudra attendre cette période pour que le série C figure au catalogue d'Airbus.

Le série C de Bombardier, le 16 octobre 2017.
Le série C de Bombardier, le 16 octobre 2017. (CLEMENT SABOURIN / AFP)
avatar
Stéphane IglésisRadio France

Mis à jour le
publié le

Airbus a annoncé, lundi 16 octobre, la prise de contrôle de l'avionneur québécois Bombardier, en grandes difficultés. Les deux constructeurs aéronautiques Airbus et Bombardier ont trouvé une solution : Airbus détiendra 50,1% de la société créée l'an dernier par Bombardier. Ainsi, les avions série C seront produits au Canada et aux Etats Unis, avec le soutien d'Airbus.

Un montage avantageux pour les deux constructeurs : Airbus va diversifier sa gamme et Bombardier va éviter un crash financier. L'entreprise canadienne fait face à des taxes d'importations de 300% aux Etats-Unis suite à une plainte de Boeing et c'est aussi le moyen pour lui de contourner le problème car le série C a aussi coûté plus d'argent que prévu au Canadien. 

"Cela donne une présence importante à Airbus en Amérique"

Pour Alain Bellemare, PDG de Bombardier, "c'est un moment déterminant pour Bombardier et surtout pour la plate-forme dans laquelle on investit beaucoup d'argent. Grâce à Airbus, aujourd'hui, qui amène ses capacités, ses supports, cela va nous permettre de créer une valeur incroyable. Je pense que cela donne une présence importante à Airbus en Amérique". 

Pour Airbus, c'est un moyen de compléter sa gamme d'avion. Pour Fabrice Brégier, président de la branche avion-commerciaux d'Airbus "On est leader avec l'A320, l'A321 et cet appareil série C de Bombardier nous permet de compléter par le bas avec un appareil tout nouveau entre 100 et 150 sièges. Alors que nous c'est plutôt entre 180 et 240." 

L'accord sera entériné d'ici 6 mois à 1 an pour que le série C figure au catalogue d'Airbus.

Alain Bellemare, PDG de Bombardier : "Je pense que cela donne un présence importante à Airbus en Amérique"
--'--
--'--