Cet article date de plus de treize ans.

15 jours après le démarrage des soldes d'hiver, les ventes de textile-habillement affichent une baisse d'environ 5%

Les Français n'ont été que 58% à faire les soldes lors de cette première quinzaine, contre 70% un an plus tôt, confirme un sondage Ifop pour le site de chaussures Spartoo."Quand on rate les quinze premiers jours, c'est dur de rattraper", relève un économiste à l'IFM.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
soldes

Les Français n'ont été que 58% à faire les soldes lors de cette première quinzaine, contre 70% un an plus tôt, confirme un sondage Ifop pour le site de chaussures Spartoo.

"Quand on rate les quinze premiers jours, c'est dur de rattraper", relève un économiste à l'IFM.

Après une première journée satisfaisante, la neige a joué les trouble-fête, compliquant les déplacements, dans un contexte déjà défavorable de crise.

La grande majorité des circuits de distribution a subi un mauvais démarrage, selon des chiffres provisoires publiés lundi par l'Institut français de la mode (IFM).

Un faux-départ qui intervient après une année 2009 noire pour le textile: -3,2% en valeur selon la dernière estimation.

Par catégories, seuls Monoprix et les grands magasins tirent leur épingle du jeu avec une stabilité des ventes. La performance des grands magasins cache des disparités, Galeries Lafayette par exemple ayant annoncé une croissance de 4%. Les autres magasins ou réseaux de distribution affichent des baisses situées entre -3, -5 et -10%.

Les stocks de vêtements et les rabais proposés étaient en moyenne équivalents à ceux de l'année dernière, mais les clients ont été moins nombreux et ils ont dépensé moins, explique Franck Delpal, économiste à l'IFM.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.