Cet article date de plus de neuf ans.

Verticale de la Tour Eiffel : une soixantaine d'athlètes grimpent 1665 marches à pied

Quelque 57 personnes ont disputé "La Verticale Tour Eiffel", vendredi 20 mars à Paris.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un concourrent franchit la ligne d'arrivée de "La Verticale Tour Eiffel", le 20 mars 2015 à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Mieux vaut éviter de faire de l'exercice physique pendant le pic de pollution. Tant pis. Des athlètes ont relevé un pari un peu fou, vendredi 20 mars : grimper les 1665 marches de la Tour Eiffel le plus vite possible. Ils ont parcouru 324 mètres de souffrance entre le pilier sud et l'arrivée, jugée au troisième étage de la Dame de fer.

Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, Allemagne ou Brésil... Au total, 57 personnes issues de seize pays différents se sont jeté à l'assaut de la tour. Il leur a fallu combattre le vent, le froid, la nuit, l'étroitesse du mikado en acier, mais aussi le vertige. A partir du deuxième étage, en effet, les marches sont ajourées.

Le vainqueur l'emporte en moins de 8 minutes

Piotr Lobodzinski a remporté l'épreuve en 7 min 50 sec. Le Polonais admet avoir été perturbé par "le vent tournant" dans les étages supérieurs, mais il est tout de même arrivé plutôt fringant au sommet. Tout le monde ne peut pas en dire autant.

A l'arrivée, certains participants avaient les mains sur les genoux, tandis que d'autres marchaient épuisés, littéralement à bout de souffle. "Avec l'Empire State Building, c'est la tour la plus iconique. Tout le monde connaît la Tour Eiffel. C'est une motivation", a toutefois résumé le doyen de la compétition, Napoléon Woo, 58 ans, restaurateur à Québec.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.